09 mai 2006

Presentation de Sri Lanka Solidarity et de ses projets

logorouge1                                                                                         « Un cœur en action »

Au lendemain du tsunami, 4 personnes (Philippe, Arjuna, Bernard et Ranjith) se mobilisent  et s’engagent sur des actions d’urgence.

Sri Lanka Solidarity naît de cette collaboration multiculturelle, aidés en cela par les premiers donateurs privés (Bahreïn, Sri Lanka, Singapour).

Les premieres actions :

- Janvier 2005 : Orphelinat Mère Teresa (Trincomalé) : aide de première urgence. Remplacement de la pompe à eau, achat de chaises roulantes, reconstruction du mur d’enceinte.

- Janvier 2005 : Mission exploratoire Eau/Assainissement (Trincomalé) : analyse de l’eau et de l’état de pollution des puits dans le district de Trincomalee.

- Janvier 2005 : Modera Enfants (Colombo) : aider les enfants à retourner rapidement à l’école et à revenir à une vie normale.

- Janvier 2005 : Modera Camp (Colombo) : améliorer les conditions de vie dans les camps de populations déplacées.

- Janvier-février 2005 : Periyakallar Central College (Batticaloa) : permettre aux élèves de terminer l’année scolaire dans les meilleures conditions possibles.

- Février-avril 2005 : Orphelinat Sivananda Thapowanam (Trincomalé) : reconstruction d’une partie du bâtiment détruit

Apres l’urgence :

SLS étudie alors des projets pour aider à la reconstruction du pays. L’association s’oriente vers deux secteurs d’activités, la pêche et l’habitat, grâce à de nombreux partenaires Sri Lankais et étrangers :

è    La pêche : secteur d’activité dévasté par le tsunami. SLS se lance alors dans les projets de fabrication de bateaux, rencontre le premier ministre et obtient un terrain. SLS ouvre le 5 février 2005 son chantier naval à Beliatta, dans le sud de Sri Lanka.

De mars à juin 2005, SLS construit et distribue 50 orus (bateaux traditionnels), apres enquetes effectuees aupres des beneficiaires. Ensuite, de nouveaux types de bateaux sont construits, notamment les FRP, en fibre de verre, avec moteur et filets de peche.

                                                                      picture

En janvier 2006, un nouveau chantier ouvre dans l’est du pays, avec une équipe composée essentiellement d’ouvrières sri lankaises.

Bilan :

- 50 bateaux traditionnels de types « oru » construits et distribués avec tout le matériel de pêche.

- 35 bateaux FRP construits et distribués (dont 30 financés par Réunir) avec tout leur matériel.

- 8 ouvriers du sud formés et qualifiés pour la construction d’ « oru » et de FRP.

- 7 ouvriers de l’est formés et qualifiés pour la fabrication de bateaux FRP

- Ouverture d’un chantier naval dans l’est (Periyakallar)

Perspectives 2006 :

- Fabrication de bateaux de plus gros tonnage (« Multi-days ») avec l’association Loire Estuaire Solidarité Sri Lanka (LE2S) : sortie du premier bateau construit prévue en juillet sur notre chantier naval de Beliatta.

- Améliorer la chaîne du froid sur l’ensemble de la filière.

è    L’habitat : Alexandre Héraud, de France Culture, lui-même victime du tsunami, rencontre dans les premiers jours de janvier Nilangé Della Bandara, fondateur du Ruhunu Sabaragamuwa Disaster Relief Fund (RSDRF). Ils décident ensemble de monter le projet ISTOUTI pour le relogement des victimes du tsunami à Koholankale, à quelques kilomètres d’Hambantota (sud du pays).

Alexandre Héraud fait alors appel à SLS pour être l’opérateur de ce projet.

Le projet Istouti voit ainsi le jour pendant le mois de janvier, et reçoit par la suite l’appui de nombreux bailleurs de fonds.

Le Village Istouti :

Les partenaires :

- RSDRF, construction de 22 maisons.

- Radio France : construction.

- Fondation de France : construction

- Association Istouti Sri Lanka (Alexandre Héraud) : construction de maisons et projet « Arbres »

- Croix Rouge Française : étude de faisabilité, construction des maisons témoins, construction

- Solidarité Laique : étude de faisabilité Education (2005), infrastructures éducatives et culturelles (Centre Culturel, Centre de Formation Professionnelle, Pre-school)

- les CEMEA : envoi d’une Volotaire du Progrès pour les infrastructures de formations professionnelles et d’éducation.

- France Culture / Radio Sans Frontière : Radio communautaire.

- Pompiers Limoges Solidarités Asie : centre de premier secours.

Bilan début 2006 :

- Plans de masse et des maisons approuvés par les autorités locales et par les bénéficiaires,

- 54 maisons sont sorties de terre,

- 25 parcelles construites ou en partie construites ont été allouées par les autorités locales à des familles victimes,

- Plus de 700 arbres plantés,

- L’eau et l’électricité sont accessibles à l’entrée du terrain et sur les maisons témoins.

                                     picture_025

Perspectives 2006 :

- Remise des maisons terminées aux familles victimes (200 maisons prévues).

- Infrastructures culturelles, éducatives et récréatives.

- Et de nombreux autres projets :

-          Construction de Maisons-commerces

-          Aménagement de la « ceinture verte »

-          Organisation du ramassage des ordures

-          Equipement de panneaux solaires individuels

-          Construction d’une salle des fêtes

-          Organisation de leçons de natation

-          Construction de petits commerces

-          Construction d’un Belvédère

-          Construction d’ « Ambalama »

-          Construction et mise en service d’un centre de médecine traditionnelle par les plantes

-          Système de collecte publique d’eau de pluie

-          Mise en place de l’éclairage public

-          Construction et aménagement d’un terrain de sport

-          Marché

-          Etc.

Autres Perspectives 2006 :

è Thiraimadu (est du pays): recherche de financement et construction des 127 maisons

è Moratuwa :projet de nettoyage des fosses sceptiques.

è Filière pêche

         fabrication de bateaux de plus gros tonnage avec l’association LE2S,

         améliorer la chaîne du froid

è Projet de création d’emploi (sud et est)

è Développement à plus long terme : amélioration des conditions de vie pour les travailleurs des plantations dans le centre de l’île.

- Un autre projet SLS : YUTI (« unité » en sanscrit), magasine pour enfants

- En 3 langues (anglais, cinghalais, tamoul),

- Distribution gratuite,

- Cible des 7-15 ans,

- 3 numéros par an.

Projets à financer (on ne sait jamais, certains d’entre vous peuvent nous aider, ou ont peut-etre des contacts !...)

    • Istouti : aménagement du village

a.       Marché

L’implantation d’un marché couvert dans le village est une nécessité. Le centre ville de Hambantota étant à 5 kilomètres, les villageois ont tout intérêt à developper une activité commerciale dans le village même. Le coût de ce marché couvert (10mx30m) est estimé à 15000 Euros.

b.      Commerces

Situé à 5 kilomètres du centre ville de Hambantota, le village Istouti doit pouvoir être rapidement autonome pour les achats de première nécessité. Ainsi, nous prévoyons de construire une vingtaine de petits commerces (locaux de 10/12 m²) utilisés par des villageois désireux d’implanter leur activité à l’intérieur du village.

La partie Construction de ces boutiques est estimée à 2000 Euros.

L’aide à l’installation des commerçants (équipement, aide au loyer…) varie entre 200 et 2000 euros, selon le secteur d’activité (voir pour cela le projet Générateur de revenu).

c.       Maisons Commerces

Dans le but de redonner aux familles victimes du tsunami le moyen de renouer rapidement avec une activité économique génératrice de revenus, nous prévoyons de construire 28 maisons commerces sur le Village Istouti. Ces maisons à un étage se compose d’une boutique au rez-de-chaussée et d’une partie habitation pour la famille à l’étage.

Le coût estimé de chacune de ces maisons est de 12 000 Euros.

d.      Panneaux solaires individuels

La démarche écologique des constructions sur le Village istouti s’oriente naturellement vers le développement des énergies propres. Ainsi, nous prévoyons d’équiper chaque maisons systême d’énergie solaire pour fournir l’électricité à chacun, même en cas de coupure du réseau national (chose courante à Sri Lanka).

Le coût estimé de l’installation et de la mise en route d’un tel système est de 850 euros par maison.

e.      Bassins individuels de récupération des eaux de pluies

Toujours dans la même démarche écologique et d’économie des ressources naturelles, nous prévoyons de construire et d’équiper un bassin de récupération des eaux de pluies pour chacune des maisons individuelles du village. Ce bassin de 8 ou 10 m3 permettra d’économiser l’eau en en fournissant assez pour la toilette et éventuellement l’arrosage. Ce bassin sera muni d’une pompe (à main ou électrique).

Le coût estimé de chacun de ces bassins est de l’ordre de 300 euros.

f.        Réservoir public de retenue des eaux de pluies

Pour créer une réserve naturelle d’eau dans cette région semi-aride, nous prévoyons de construire un grand bassin de récupération des eaux de pluies. Cette eau servira notamment à l’arrosage public. L’espace réservé à ce bassin est de 60m sur 80m. Le coût estimé de sa contruction est de …. Euros.

g.      Ramassage des ordures ménagères

Achat d’un tracteur et d’une remorque, salaire de deux manutentionnaires, équipement pour le tri et la destruction des déchets. Achat équipement estimé à 3500 Euros. Salaire sur 1 an : 1100 Euros.

h.      Equipement gaz des maisons

La cuisine à Sri Lanka se fait traditionnellement à travers des feux de bois. Le coût d’une installation au gaz (bouteille et brûleurs) est par trop onéreuse pour permettre aux familles les plus démunies de s’en équiper. Pour préserver l’environnement immédiat du village, nous prévoyons de fournir à chaque famille une bouteille de gaz équipée de brûleurs.

Le coût estimé de cet équipement est estimé à 90 euros.

i.        Aide à l’installation des familles

Certaines familles ont tout perdu lors du raz-de-marée. L’idée de cette aide est de fournir un kit basique d’installation aux familles, comprenant 3 lits, 1 table, 4 chaises. Le coût estimé de ce kit d’installation est de 250 euros.

j.        Salle des fêtes

k.      Cours de natation

Promouvoir l’apprentissage de la natation dans un pays où beaucoup de victimes du tsunami ont péri par manque de savoir dans ce domaine. Un réservoir naturel, distant de 100 m de l’entrée du village servirait de support à un aménagement simple en bois. Le coût estimé de la construction du support est de 1500 euros.

l.        Centre de médecine traditionnelle Ayurvédique

    • Thiraimadu

Ce projet global est celui de la construction du plus important site de relocalisation des victimes du Tsunami à Sri Lanka. En l’état, il prévoit l’accueil d’environ 1200 familles sur un terrain de 350 acres (130 hectares), dans une zone (Est, district de Batticaloa) dont il convient de constater qu’elle a pour l’instant comparativement moins bénéficié de l’aide internationale que le Sud du pays. Cet ambitieux projet suppose la participation conjointe de huit differentes ONG, ainsi qu’un investissement conséquent des autorités locales chargées de la viabilisation du site et de la mise en place des infrastructures de type collectif.

C’est dans ce cadre que s’inscrit l’action de Sri Lanka Solidarity (SLS), à qui l’on a confié la construction de 127 maisons sur une partie du site qui représente un peu moins de 8 hectares.

Le coût de chacune des maisons, incluant sa viabilisation et la logistique nécessaire à sa construction se monte à environ 11000 euros.

    • Pêche : implantation d’usines de glace

Pour développer la chaine du froid dans le secteur de la pêche, nous envisageons d’établir (construction et mise en service) des usines de fabrication de glace. Le coût de ces usines dépend du tonnage prévu.

Le coût estimé est de …. Euros.

    • Projet générateur de revenus

Financer la reprise d’activité des petits métiers (rapport aux enquetes effectuées auprès des bénéficiaires, nous n’avons pas encore estimé les couts) :

-   Tailleur / Couturier

-   Réparateur 2 roues

-   Garage

-   Centre téléphonique

-   Menuisier

-   Electricien

-   Charpentier

-   Epicerie

-   Snack

-   Chausseur

-   Artisan Bijoutier

-   Boulanger

-   Quincaillerie

-   Cybercafé

-   Petit Restaurant « Hotel »

-   

Merci…

Posté par rachel_porquet à 12:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Presentation de Sri Lanka Solidarity et de ses projets

Nouveau commentaire